Quelle que soit le type de photo (portrait, paysage, nature morte...) je prends un malin plaisir à débusquer l’inaperçu et à traquer la beauté au-delà des clichés.

J’aborde sérieusement la photo au détour des années 2010. Reprenant alors du service comme acteur, je m’emploie à peaufiner mon travail devant la caméra à travers moult ateliers et participations à des productions indépendantes. Cela éveille en moi un vieux rêve enfoui : faire mon propre cinéma. Je passe ainsi de l’autre côté, comme cinéaste, mais aussi comme photographe de plateau.

Il s’agit là d’une position privilégiée où j’ai la permission d’observer le monde tout à ma guise. C’est ainsi que je me rends compte à quel point cela me rend heureux de soutirer du moindre geste, de la moindre lumière, un état de grâce que moi seul ai pu remarquer, spectateur ravi au cœur du cyclone.

De photos de plateaux en photos de rue, de portraits en paysages et jusqu’aux plus petits détails, je prends un malin plaisir à débusquer l’inaperçu et à traquer la beauté au-delà des clichés.

crédits-photos sur cette page: Christiane Litalien